C'est quoi l'épanouissement sexuel ?

Publié le
June 16, 2021

L’épanouissement sexuel c’est le grand sujet un peu partout, le graal que tout le monde recherche. Mais au fait, ça correspond à quoi exactement? Attention aux injonctions qui pourraient se cacher derrière tout ça. On décrypte ensemble.

L’épanouissement sexuel c’est avant tout avoir une sexualité qui te convient, qui te satisfait. C’est donc quelque chose qui va se baser sur des critères propres à chaque personne. Il n’y a pas de norme pour cela et surtout, ce n’est pas une notion quantifiable. Avoir une sexualité épanouie, ce n’est pas avoir des rapports sexuels tous les jours, ou qui durent 1 heure 30, ou inclure telle et telle position et ça ne dépend pas non plus de la taille du pénis (si cela inclut une personne à pénis), de l’aspect de la vulve ou que sais-je encore. Etre épanoui.e, c’est juste être bien, ce n’est pas courir après la performance. Si tu es heureux.se.s en ayant 1 rapport par mois ou par trimestre, alors tu es épanoui.e. Et t'obliger à augmenter la fréquence de tes rapports ne te satisfera pas, donc pourquoi y songer ? Parce que tu as entendu / lu que pour être heureux.se en couple il fallait avoir x rapports sexuels ? Tous ces résultats d’enquêtes, ces articles de magazines ou ces témoignages glanés sur les comptes instagram ont tendance à vouloir imposer une certaine norme qui n’existe pas. On finit par se comparer et on complexe. Et au final, on oublie de se poser la seule et unique question valable: est-ce que cela me (nous) convient ? A l’inverse, si tu as entre 5 et 7 rapports par semaine et que tu es satisfait.e comme ça, alors continues. Car si on ne juge pas les gens dans un sens, on ne le fait pas dans l’autre sens non plus. A chacun de trouver son équilibre avec la fréquence, la durée et le type de pratiques qui lui conviennent.

En effet l’épanouissement sexuel est un ressenti qui est personnel et s’établit en fonction de sa personnalité, de ses attentes, de ses goûts mais aussi de son histoire et même du moment. On ne peut rien imposer à personne et tu ne dois pas remettre en cause ta satisfaction à chaque fois qu’une personne mentionne une pratique que tu ne fais ou n’aimes pas. Les exemples trouvés en ce moment sur Insta semblent être le squirt et le plan à 3, présentés comme un passage obligatoire pour être épanoui.e. Or le squirt n’est en rien synonyme d’orgasme et tourne parfois à l’obsession avec culpabilisation de ne pas y arriver et frustration du/de la partenaire qui pourrait y voir un manque de plaisir. Bref, ce qui pour certains, peut être une pratique excitante ou un fantasme sympa à essayer, peut vite tourner au cauchemar si cela devient une obligation. Idem pour le fameux plan à 3 qui, s’il nourrit de nombreux fantasmes, peut parfois être imposé au/ à la partenaire qui finira par céder ou mal se passer à cause d’un manque de communication sur les attentes, voire être source de jalousie et de souffrance. Ne t'y trompes pas, là aussi le plan à 3 peut être une super expérience mais n’est pas une case à cocher obligatoirement sur ton CV sexuel. A force de suggérer des façons de pimenter sa vie sexuelle, on en vient à juger celleux qui ne souhaiteraient pas franchir le pas de certaines pratiques.

Le maître mot ici c’est le respect des choix et des envies de chacun. Il ne faut aller ni dans un extrême (le slut shaming de celleux qui ont envie de tout essayer) ni dans l’autre (l’injonction à tout essayer). Ecoute-toi et respecte tes limites (et celles de taon partenaire). Ne te comparez- pas aux chiffres donnés dans des résultats d’enquêtes dont on ne sait jamais réellement d’où ils proviennent, ni aux témoignages que tu croises. Quand quelqu’un livre un témoignage (surtout à la va vite sur insta et de façon anonyme), il y a 9 chances sur 10 pour que ce soit quelque part entre légèrement exagéré et complètement inventé. Dans tous les cas, si ça te fait envie (et à taon partenaire aussi), teste, si non, passe ton chemin et continue comme tu fais. Demande-toi juste si tu es satisfait.e de ta sexualité actuellement, c’est le seul critère à prendre en compte.

La libération sexuelle est une chance, ne nous laissons pas enfermer par d’autres contraintes. Ne remplaçons pas une injection par une autre. restons libre !

Avec nos audios, on souhaite participer à l’épanouissement sexuel. Aussi, nous avons bien conscience de ces multiples injonctions et prenons soin de ne pas enfermer nos auditeurs dans de nouvelles obligations. Nous mettons donc en avant tous les corps, toutes les envies et toutes les pratiques sexuelles, en déconstruisant le script préli-péné-orgasme et en montrant d’autres possibilités.

Rédigé par :
Aziadée
facebook-share-button

Pourraient vous intéresser

Le pre-care, à quoi ça sert ?

Le pre-care, c'est le pendant de l'after-care, mais donc, avant le sexe. C'est la première étape pour couper avec ses préoccupations du moment et commencer à pouvoir envisager de faire du sexe.
August 10, 2021

Quel lubrifiant pour quel usage ?

On fait le point pour vous repérer dans la jungle des lubrifiants en fonction de vos besoins et de vos pratiques.
September 6, 2021

Viens développer ton imaginaire érotique en t’abonnant à nos audios 

REJOINS

LE

MOUVEMENT

rejoins-nous!