La masturbation consciente

Publié le
December 6, 2021

De plus ne plus de femmes s’essayent à la masturbation : selon une enquête Ipsos, elles sont passée de 19% à 74% en l’espace de 50 ans. Si le but premier de la masturbation est de prendre du plaisir, elle permet aussi une reconnexion à son corps, réduit le stress, aide à s’endormir plus rapidement, permet de mieux connaître son corps… On parle désormais de masturbation consciente. Qu’est-ce que c’est, qu’est-ce que ça apporte et surtout comment faire ?

C’est l’introduction du concept de pleine conscience dans la masturbation. La pleine conscience se retrouve notamment dans la méditation et consiste à être attentif et présent dans l’instant présent. Elle implique de prendre en compte ses pensées, son corps, ses émotions et ses sentiments au moment où on la pratique. Ainsi, la masturbation consciente est une façon sensuelle d’explorer son plaisir en se concentrant sur ce que l’on fait et ce que l’on ressent dans tout son corps, en laissant ses pensées s’échapper. Elle va donc passer par une reconnexion à son corps, son plaisir et ses fantasmes. On prend le temps de (re)découvrir son corps avec sensorialité. C’est une démarche poussée par la curiosité, l’ouverture d’esprit et s’abstient de tout jugement. Elle implique également une exploration de la totalité des surfaces de son corps et de ne pas se concentrer uniquement sur sa vulve et son clitoris. Un bon moyen de se détendre mais aussi d’augmenter sa confiance en soi sexuelle.

Comment pratiquer la masturbation consciente ?

Voici quelques conseils et un exercice pratique pour te permettre de découvrir ce qu’est la masturbation consciente. Pour commencer, il est conseillé de ne pas utiliser de sextoy mais d’utiliser ses mains pour te créer un niveau d’intimité avec toi-même. Ensuite tu vas devoir te détendre le plus possible et lâcher prise. La pratique consiste à stimuler toutes les parties de son corps sans préjugés et se laisser découvrir les sensations qui sont associées à chaque zone. Le but n’est pas la recherche d’orgasme (et encore moins de l’atteindre rapidement) mais bien de faire durer ton plaisir afin de relâcher la pression et de te détendre profondément.

1. Poser une intention

Avant de démarrer, tu peux commencer par poser une intention sur ta pratique (là encore cela s’inspire de la méditation). C’est un des éléments qui fera la différence entre une session de masturbation classique dans le but d’atteindre un orgasme rapide et la masturbation consciente qui te mènera dans une exploration sensorielle (en gros, tu n'es pas là juste pour te branler). Pose donc une intention dans ton esprit en te demandant ce que tu attends de ce moment avec toi-même. Voici quelques exemples pour te donner des idées :
« je voudrais dépasser le blocage que je fais sur mes seins et ressentir du plaisir à leur contact »« je voudrais découvrir le plaisir anal »« je voudrais atteindre un orgasme sans stimuler mon clitoris »« je voudrais trouver mes zones érogènes »« je voudrais aimer plus mon corps dans sa globalité »
Attention, comprends bien ici qu’une intention est différente d’un objectif. En effet, lorsque tu poses une intention, tu n’as pas besoin de l’atteindre, elle est déjà là, dès que tu l’as assumé. J’insiste sur le mot : on pose une intention. Pas un objectif, pas un but. Il n’y a donc pas d’échec possible.

2. S’installer confortablement et se caresser

Prends le temps de t'installer, choisis un endroit calme ou tu te sens bien, mets-toi à l’aise et opte pour une position confortable et propice à ton exploration. Le processus de déshabillage peut aussi faire partie intégrante de ta session et te permettre de toucher tout ton corps. Pour plus de confort (ou aussi pour varier les sensations), tu peux utiliser une huile de massage ou du lubrifiant. Masse-toi en prenant ton temps, commence par des zones facilement accessibles et pas forcément réputées pour être érogènes et concentre-toi sur la sensation du contact de tes mains. Laisse-toi guider par ton désir, en fonction de ce que tu ressens et de ce que tu as envie d’explorer. Tu peux commencer par la texture des draps, la chaleur de ta peau, promène-toi sur tes cuisses, agrippe tes fesses, masse ton ventre, caresse tes tétons de différentes façons, chatouille tes lèvres (les grandes puis les petites), titille l’entrée de ton anus… Tout est possible. Explore tout ce qui t'appelle et laisse-toi aller en écoutant ton corps et tes sensations. N’hésite pas non plus à changer de position pour varier les stimulations (sur le côté, jambes relevée et serrées, à quatre pattes, debout…)

3. Ralentir et profiter

Se masturber en pleine conscience ne garantit pas un orgasme, mais permet de découvrir ses sensations et d’apprivoiser son corps. Toutefois, lorsque tu sens le plaisir monter, tu peux choisir de ralentir, essaye de prendre ton temps, relâche les muscles qui se crispent involontairement lors de la phase de plaisir afin de ralentir l’arrivée de l’orgasme. Ceci se rapproche du concept d’edging qui consiste à s’arrêter juste avant d’avoir atteint l’orgasme pour faire redescendre un peu la pression avant d’y retourner, et ce, plusieurs fois. Orgasme plus intense garanti à la clé. Mais tu peux aussi choisir tout simplement de te laisser aller et de profiter de cet orgasme quand il arrive. Enfin, si l’orgasme est de faible intensité ou inexistant, ne sois pas déçu.e, tu auras profité du voyage et c’est le plus important pour se découvrir.

4. Gratitude

En fin de session, prends un moment pour remercier ton corps pour le moment que tu viens de vivre, pour t'avoir offert toutes ces sensations et pour réagir positivement à tes stimulations.

EXERCICE

Pendant une session de masturbation consciente, tu dois considérer l’importance de respirer consciemment, idéalement avec la bouche ouverte. Tu peux essayer cet exercice de visualisation très simple : imagine le plaisir, logé dans ton clitoris, qui remonte quand tu inspires, sillonne tout ton corps et finit par envahir ton cerveau…

Comment lâcher prise

Tu n'arrives pas à lâcher prise dans ta pratique de la masturbation consciente ? Tu peux tenter de changer tes habitudes :

Essaye différents moments de la journée : plutôt que de pratiquer la masturbation le soir au coucher, tu peux tester le matin au réveil, à la sieste…

Pratique dans une autre position : si tu fais cela généralement allongé.e sur le dos, essaye de t'asseoir les jambes croisées par exemple.

Opte pour une méthode différente : au lieu de tes mains, utilise un sextoy, varies les matières (pour des sensations de chaud ou de froid)…

Attention, si tu as été victime de violences sexuelles, ne te force pas à explorer des techniques qui pourraient te rappeler ce traumatisme. Préfère les contourner. Si par exemple ces violences ont consisté en une pénétration non désirée, préfère une stimulation en externe et réapprivoise ton plaisir à ton rythme.

Retrouve notre série audio Sex Sounds pour te laisser transporter dans un univers orgasmique propice à la masturbation consciente.

Rédigé par :
Aziadée
facebook-share-button

Pourraient vous intéresser

La masturbation consciente

Connais-tu le concept de la pleine conscience appliqué à la masturbation? Découvre une pratique qui offre une meilleure connexion avec soi-même.
December 6, 2021

Comment écouter un audio érotique ?

Retrouvez différents contextes et ambiances d'écoute pour profiter pleinement de nos fictions érotiques audios.
May 3, 2021

Viens développer ton imaginaire érotique en t’abonnant à nos audios 

REJOINS

LE

MOUVEMENT

rejoins-nous!