Le retour des injonctions

Publié le
October 12, 2021

Tu l’as surement remarqué, il existe une pression de plus ne plus forte autour de la sexualité avec notamment l’avènement des comptes sexo sur Instagram (mais aussi de façon plus générale, la place que prend le sujet dans la société avec la libération sexuelle). S’il est très positif que la parole se libère et que l’on puisse accéder de plus en plus à des informations autour de la sexualité, il semble qu’une nouvelle injonction prennent forme sous nos yeux qui nous pousserait à tout essayer et tout aimer. Libération sexuelle ok, mais la liberté c’est surtout celle de choisir de vivre notre sexualité comme on l’entend, sans se sentir obligé.e de suivre une « norme » (qui n’existe pas en matière de sexualité). Pourquoi ressentons-nous cette pression et comment s’en libérer ?

Au détour d’articles, de vidéos YouTube et de comptes Instagram sexo, on est abreuvé.e.s d’informations sur des actes sexuels, de conseils, de témoignages, de publicités pour des produits… a tel point qu’on pourrait avoir l’impression que tout cela est un passage obligé, que tout le monde fait ça et que c’est la seule façon de vivre une sexualité épanouie. Devine quoi, aucune de ces affirmation n’est juste. Bien au contraire, l’épanouissement sexuel, c’est le fait de se sentir bien dans sa sexualité, peu importe de quelle façon. Il n’y a aucun chiffre, aucune norme de quelque sorte, qui puisse justifier si ta sexualité te convient ou non. Tu es la seule personne à pouvoir l’évaluer et tu n’as pas besoin de te comparer à quoi que ce soit pour cela.

Néanmoins, cette pression est réelle à cause de tous ces sujets sexo qui reviennent en boucle sous nos yeux. Si, au départ, l’objectif est très louable puisqu’il s’agit de donner des informations, de permettre de mieux connaître le fonctionnement de son corps, de donner des conseils autour de la prévention, de pouvoir découvrir de nouvelles techniques / pratiques, l’exercice a vite tourné à la surenchère.

Alors comment faire ?

Prends du recul par rapport à tout cela. Tout d’abord, ce n’est pas parce que tu croises un témoignage sur internet que celui-ci est vrai (c’est fou le nombre de personnes qui font des plans à 3 ces temps-ci). De plus, les témoignages mis en avant sont une sélection et non une représentation de la société entière. Enfin, ce n’est pas parce que quelqu’un a fait quelque chose que cela t'oblige à faire pareil, tu peux juste prendre connaissance de ce qui est indiqué sans prendre ça comme un exemple à suivre forcément.

Pose-toi les bonnes questions: est-ce que j’ai envie d’essayer ça ? (si cette pratique concerne taon partenaire, il faudra lui poser impérativement la question également). Et c’est bien la seule question à te poser. Ca te branche? Essaye et si ça te plait alors recommence quand tu le souhaites et éclate-toi. Tu n’as pas aimé ce que tu as essayé, c’est pas grave, ne le refais plus. Et bien sûr, si ça ne te branche pas dès le départ, n’essaye pas. Ajoute à ce schéma le consentement puis l’avis de taon partenaire (iel a envie ou non d’essayer, iel a aimé ou non la pratique - je rappelle qu’il faut être d’accord toustes les 2 pour s’engager dans un acte sexuel-). Et voila, c’est aussi simple que ça. Retrouve d’ailleurs ce process dans ce petit schéma que j’ai publié sur le compte insta.

fin-rapport-sexuel-ondes-exquises

S’il te reste des questions quand tu vois des infos / conseils / témoignages autour de nouvelles pratiques, voici les réponses:

Tout le monde fait ça ?

Non, et quand bien même tout le monde le ferait, ce ne serait pas une raison suffisante pour te forcer à le faire si tu n’en as pas envie

Si maon/mes partenaire.s lisent ça, iels vont penser quoi de moi si je ne fais pas ça aussi ?

Iels vont juste penser que tu es suffisamment épanoui.e dans ta sexualité pour connaître tes envies et tes limites et ne t'en tiendront pas rigueur (sinon ce sont des personnes toxiques qui ne sont pas capables de respecter ton consentement -> à fuir).

Je vais passer pour une personne coincée si je ne fais pas ça.

Rappelle-toi que la libération sexuelle c’est la liberté de faire ce que tu as envie (et de ne pas faire ce que tu ne veux pas). Pas d’obligation, pas de norme. Si taon partenaire te reproche d’être coincé.e, c’est que vous n’avez pas les mêmes attentes et que vous n’êtes pas compatibles sexuellement (aucun jugement de valeur (la tienne comme la sienne), juste des envies qui ne matchent pas, (tant que personne ne cherche à forcer l’autre).

Pourquoi est-ce que moi je n’aime pas cette pratique que tout le monde kiffe grave ?

Parce que vous n'avez pas les mêmes envies, tous les goûts sont différents. De plus, l’affirmation selon laquelle tout le monde aime cette pratique est fausse, c’est juste que tu vois beaucoup de contenus sur le sujet et cela te donne cette impression mais pour chaque chose, il n’y a jamais 100% de personnes qui sont d’accord. On accepte très facilement d’avoir des goûts différents en termes d’alimentation ou de couleurs par exemple, donc faisons de même dans le domaine de la sexualité.

Bon ben ok, mais alors, si je refuse les injonctions, je ne dois jamais tester les pratiques dont j’entends parler ?

Ne vas pas dans l’extrême inverse non plus, ce n’est pas du tout le message que je cherche à faire passer ici. Au contraire, respecte tes envies. S’il est impensable de faire du shaming sur une personne qui n’aimerait pas ou ne voudrait pas essayer quelque chose, on ne le fera pas non plus sur une personne qui a envie d’essayer de nouvelles choses. Quand on te propose quelque chose, il n’y a ni une obligation de le faire, ni de ne pas le faire, tu es libre de faire ce qui te fait envie / plait.

A retenir

Accorde-toi le droit de faire tes propres choix. On te répète à longueur de journée que ce n’est pas à l’un des 2 partenaires d’imposer ses envies, ses besoins et sa vision de la sexualité alors ce n’est pas un compte insta qui va le faire !

Rédigé par :
Aziadée
facebook-share-button

Pourraient vous intéresser

Quel lubrifiant pour quel usage ?

On fait le point pour vous repérer dans la jungle des lubrifiants en fonction de vos besoins et de vos pratiques.
September 6, 2021

Le pre-care, à quoi ça sert ?

Le pre-care, c'est le pendant de l'after-care, mais donc, avant le sexe. C'est la première étape pour couper avec ses préoccupations du moment et commencer à pouvoir envisager de faire du sexe.
August 10, 2021

Viens développer ton imaginaire érotique en t’abonnant à nos audios 

REJOINS

LE

MOUVEMENT

rejoins-nous!