Morning Glory - Je veux gouter ta peau

Publié le

EPISODE

Je veux gouter ta peau

SERIE

Morning Glory

RESUME

La soirée se termine sur un délicieux dessert au restaurant. Il la raccompagne à son hotel, vont-ils céder ? Un épisode érotique tout en douceur pour entendre des mots doux susurrés à ton oreille.

LIEN D'ECOUTE

https://soundcloud.com/user-474478645-453841455/morning-glory-1-je-veux-gouter-ta-peau

DUREE: 4'30

ON DEBUNK :

→ les détails qui font du bien à ta sexualité

Un couple tout en retenue devant la possibilité de commettre adultère

Un jeu tout en douceur avec des mots subtils et très peu de référence à la pénétration (le sexe ce n’est pas uniquement de la pénétration)

Le respect du consentement malgré la déception de ne pas obtenir ce qu’elle veut

La description qu’il fait d’elle axée sur sa personnalité et un détail physique commun à toute personne “J’aimais la façon dont elle remettait sa mèche derrière l’oreille”

Le coté direct assumé qu’elle a de lui demander ce qu’elle veut sans être vulgaire “C’est alors qu’elle s’est retournée et m’a regardé droit dans les yeux avec un air décidé : « je veux que tu montes dans ma chambre »”

LA PUNCHLINE :

Voulant couper court, je lui lançais alors d’un ton provocateur « Qu’est-ce que tu veux ? » C’est alors qu’elle s’est retournée et m’a regardé droit dans les yeux avec un air décidé : « je veux que tu montes dans ma chambre »

Ce à quoi je répondis, plutôt joueur : « Donne-moi une bonne raison de monter avec toi »

TEXTE

J’ouvre les yeux … et même si je suis bien seul dans ce lit, la soirée d’hier me revient très clairement en tête…

L’arrivée du dessert avait annoncé la fin d’une soirée délicieuse (et je ne dis pas ça que pour le repas), faisant monter la température d’un cran à cause de l’échéance qui se rapprochait. Elle parlait beaucoup mais pas trop et toujours de sujets intéressants. Elle savait écouter aussi et poser des questions qui amenaient à réfléchir. J’aimais la façon dont elle remettait sa mèche derrière l’oreille et le regard plein de gentillesse qu’elle me lançait quand j’abordais des sujets délicats. On avait évité « notre » sujet toute la soirée, préférant ne pas s’y confronter. On savait qu’on enfreignait une règle, mais on passait une soirée si douce qu’aucun de nous ne voulait y penser. On voulait profiter de ce qui s’offrait à nous. Après une ultime mignardise, nous décidions qu’il était temps de quitter les lieux et c’est tout naturellement qu’elle m’avait glissé : « tu me raccompagnes ? Mon hôtel est juste à côté.» Nous avions alors parcouru les quelques rues pavées éclairées par les néons des devantures de magasin, serrés l’un contre l’autre dans le froid de cette soirée automnale, avant de nous retrouver au pied de son hôtel. Elle s’était arrêtée net, minaudant un peu pour cacher sa gêne, n’osant pas faire le premier pas. Voulant couper court, je lui lançais alors d’un ton provocateur « Qu’est-ce que tu veux ? » C’est alors qu’elle s’est retournée et m’a regardé droit dans les yeux avec un air décidé : « je veux que tu montes dans ma chambre »

Ce à quoi je répondis, plutôt joueur : « Donne-moi une bonne raison de monter avec toi »

Elle décida alors de se lancer dans une longue liste de choses dont elle avait envie pour relever ce défi que je lui avais lancé et me murmura à l’oreille :

« Je veux sentir tes mains sur ma nuque, je veux te voir me déshabiller du regard, je veux sentir ton pantalon enfler à l’entrejambe à mon contact, je veux me délecter de tes caresses à travers la soie de ma culotte, je veux sentir ton souffle contre mon oreille, je veux sentir ton cœur battre plus fort dans ta poitrine quand mes mains se rapprochent doucement de ton bas ventre, je veux te sentir chavirer quand tu vois les frissons qui parcourent ma peau, je veux voir le désir dans tes yeux quand j’enlève ma robe, je veux sentir ton odeur quand tu m’enlaces pour m’embrasser, je veux brûler d’impatience de sentir ton corps tout contre le mien, dans le mien,  je veux te regarder faire glisser ton caleçon sur tes jambes fébrilement, pressé de passer à la suite, je veux goûter ta peau, je veux croiser ton regard pendant que ta langue explore mon entre jambe, je veux sentir tes doigts s’enfoncer dans mes hanches pendant que tu me donnes des coups de reins, je veux sentir tes mains fouiller les recoins de mon corps et tes doigts qui s’engouffrent en moi avidement... »

Elle s’était approchée petit à petit en me soufflant ces mots à l’oreille puis s’est arrêtée pour lire dans mes yeux le trouble qu’elle avait causé en moi. J’essayais tant bien que mal de ne rien montrer mais elle avait réussi à mettre tellement d’images dans ma tête ... que je faillis succomber, avant de me raviser. Je m’approcha alors de son visage, lui remettant derrière l’oreille cette même mèche qui l’avait si souvent gênée pendant le repas, maintenant ma main sur sa nuque je lui dis à l’oreille : « tu sais très bien qu’on ne peut pas ». Bien qu’elle arrivait difficilement à cacher sa déception sur son visage, elle me sourit : « on aura quand même passé une bonne soirée »

- une délicieuse soirée lui dis-je en lui plantant un bisou sur la joue avant de m’éloigner

Elle me dit « bonne nuit » et s’engouffra dans le hall de son hôtel, je me retournais une dernière fois pour admirer sa silhouette gracieuse évoluer le long du couloir qui menait à l’ascenseur et partis.

Rédigé par :
facebook-share-button

Pourraient vous intéresser

La masturbation consciente

Connais-tu le concept de la pleine conscience appliqué à la masturbation? Découvre une pratique qui offre une meilleure connexion avec soi-même.
December 6, 2021

Les principes fondamentaux du consentement

Oui c'est oui (mais pas que avec des mots, révocable à tout moment et non valable pour tout), Non c'est non, et tout le reste c'est non aussi. Plus de détails dans cet article.
November 9, 2021

Viens développer ton imaginaire érotique en t’abonnant à nos audios 

REJOINS

LE

MOUVEMENT

rejoins-nous!