Premières expériences - Un dîner plus que parfait

Publié le

EPISODE

Un dîner plus que parfait

SERIE
Premières expériences

RESUME

Une étrange soirée extrêmement codifiée, une expression de bonheur sur le visage des convives, un étrange ballet. Mais que se passe-t-il donc sous la table ? Un moment de pur fantasme hors du temps

Un audio à consommer sans (aucune) modération

LIEN D'ECOUTE

https://soundcloud.com/user-474478645-453841455/premieres-experiences-3-un-diner-plus-que-parfait

DUREE: 11'02

ON DEBUNK

→ les détails qui font du bien à ta sexualité

  • On parle de couples “mixtes” laissant l’auditeur.ice imaginer quel type de configuration cela peut être
  • Même si on comprend que la narratrice a accepté de venir à cette soirée, son partenaire check à nouveau son consentement avant qu’il ne se passe quoi que ce soit “Il me précise à nouveau que je ne suis pas obligée de me plier à ce jeu et que je peux quitter la table quand bon me semble.”
  • Et la réponse est sans équivoque, le consentement est clair: “Je lui réponds donc que je souhaite rester.”
  • On se focalise sur les sensations et émotions de la narratrice “Une sensation de fraîcheur m’emplît alors depuis mon sexe, me donnant des petits frissons. Je me sens offerte, je ne sais même pas à quoi exactement et c’est vraiment très excitant. “
  • Lors de ce diner toute l’attention est portée aux invité.e.s. C’est l’orgasme de la narratrice (tout comme chaque invité.e qui l’a précédée) qui marque la fin de la partie “Haletante après ce plaisir intense, je sens l’objet ressortir et la présence sous la table disparaître sans un bruit.”
  • Il est beaucoup question de faire travailler son imagination car les actes se passent sous la table et ne sot pas décrits, seules les sensations sont rapportées, laissant l’auditeur.ice imaginer ce qu’il se passe “Je ne peux m’empêcher d’imaginer ce qu’il se passe sous la table en regardant ses yeux se remplir de bonheur.” “Tous les corps sont en état de transe, comme une orgie dont on ne percevrait que les émotions sans en distinguer la cause exacte.”
  • On n’oublie pas de préciser qu’il faut stimuler le clitoris externe en plus de la pénétration pour plus de plaisir “Les mouvements sont rapides et sa main quitte mon sein pour rejoindre mon clitoris. C’est exactement ce dont j’avais besoin.”

LA PUNCHLINE

Il me demande alors d’enlever ma culotte et de la lui remettre. Je m’exécute discrètement et lui tends le petit bout de tissus qu’il s’empresse de mettre dans sa poche. Il ajoute « avance toi au bord de ta chaise ».

TEXTE

Au moment de passer à table, les couples de convives formés pour l’occasion quittent le salon et s’avancent vers la salle à manger, prêts à prendre place autour de la table. Pourtant, il n’y a qu’une place par couple au lieu de 2, mais cela ne semble gêner personne.  Il me glisse alors à l’oreille « assieds-toi » en tirant une chaise. Je m’exécute, pendant que chaque couple fait de même dans un ballet bien orchestré. Je me demande un instant naïvement quelle configuration est censée se présenter pour ce repas et remarque que chaque binôme fonctionne de façon similaire avec l’un ou l’une des deux assis sur une chaise et l’autre prenant place debout derrière lui ou elle. Les couples sont mixtes et tout est mélangé, mais les rôles semblent bien établis en leur sein. J’observe la pièce, trouvant la situation un peu étrange mais je suis curieuse de voir ce qu’il va se passer. Il m’a dit tellement de bien de ces soirées que mes attentes sont assez élevées je dois dire. Bien sûr, il ne m’a pas précisé les détails de ce qu’il s’y passait, préférant me laisser donner libre cours à mon imagination. Mais pour l’instant, à part ce manque de place à table je ne vois rien qui titille mon imaginaire.

Il se rapproche dans mon dos, posant une main sur mon épaule, comme pour signifier sa présence. Les conversations continuent comme si de rien n’était et l’entrée commence à arriver. Mon voisin de droite me lance des banalités sur les endroits les plus connus de la ville pendant que je me sers, tandis que la voisine de gauche me lance un regard compatissant, lisant bien le manque d’intérêt dans mes yeux. En observant un à un les convives, tentant de percer le mystère qui entourait ces célèbres soirées, je m’arrête sur l’homme en face de moi. Je ne sais pas ce qu’il a dans son assiette mais il a l’air d’apprécier grandement. Je me mets alors à manger, cherchant ce que contenait ce plat de si délicieux, mais il est quelconque, bon mais sans plus. Pourtant je lis un véritable plaisir dans ses yeux, et même une certaine gêne quand il croise mon regard. À un moment il repose ses couvert et ses yeux se plissent. Je crois même percevoir un gémissement malgré le bruit des invités. Me voyant surprise, ma voisine de gauche me lance un petit regard convenu, comme si c’était cela qu’elle attendait. Je crois que je commence à comprendre ce qu’il se trame ici : cet homme vient clairement d’avoir un orgasme, mais je me demande encore de quelle façon. J’aperçois alors de la surprise dans les yeux d’une autre convive attablée. Elle se raidit soudainement et se fige, attendant ce qu’il va se passer. L’homme derrière elle semble alors se rapprocher mais je ne vois pas très bien ce qu’il fait. Après quelques secondes, sa bouche s’entrouvre, comme pour laisser échapper des soupirs. Les autres invités jettent de rapides coups d’œil furtifs pour suivre l’évolution de la situation tout en poursuivant leurs conversations. Cette fois-ci j’entends clairement des gémissements qui ont l’air de ravir l’assemblée, à deux doigts d’applaudir quand elle atteint l’extase. Bon sang ce que ça a l’air intense.

Mes sens se mettent en éveil, mon cerveau carbure à chercher une explication à ce phénomène. Que peut-il donc bien se passer sous cette table ? Je meurs d’envie de regarder mais une longue nappe occulte totalement la vue. Il s’approche alors de mon oreille et me glisse « tu as compris ce qu’il se passe ? » je lui dis que je crois bien que oui, même si je ne suis sûre de rien. Il me précise à nouveau que je ne suis pas obligée de me plier à ce jeu et que je peux quitter la table quand bon me semble. Mais mon excitation est déjà trop forte pour partir avant d’avoir pu ressentir cette sensation que ces 2 invités ont exprimée sous mes yeux. Je lui réponds donc que je souhaite rester.

Il me demande alors d’enlever ma culotte et de la lui remettre. Je m’exécute discrètement et lui tends le petit bout de tissu qu’il s’empresse de mettre dans sa poche. Il ajoute « avance toi au bord de ta chaise ». Il descend alors ses mains le long de mes cuisses jusqu’à mes genoux qu’il écarte d’un coup presque sec. Il maintient un peu ses mains sur mes genoux, pour me faire comprendre que je dois garder les jambes bien écartées, puis les remonte autour de ma taille. Je comprends maintenant pourquoi il avait précisé pas de pantalon ni de jupe droite à cette soirée. Une sensation de fraîcheur m’emplît alors depuis mon sexe, me donnant des petits frissons. Je me sens offerte, je ne sais même pas à quoi exactement et c’est vraiment très excitant. Je retiens presque mon souffle, attendant de sentir quelque chose. Il s’assied alors derrière moi sur la chaise et enserre ma taille de ses bras. Avec le niveau d’excitation que j’ai atteint, je me surprends à attendre qu’il descende ses mains pour me caresser entre les jambes. Mais il reste immobile, maintenant son étreinte comme pour m’empêcher de bouger. Le seul mouvement que je perçois, c’est celui de son pantalon qui gonfle à l’entrejambe. Il est bien dur. Je le sens dans mon dos. Mais pas le temps de me concentrer sur son membre, je perçois une présence à côté de ma cuisse. Je crois bien que je sursaute légèrement. Il me sert alors plus fort dans ses bras, son étreinte devenant contrainte tandis que je sens quelque chose parcourir l’intérieur de ma cuisse depuis mon genou. Mon corps se couvre de frissons. Je ne sais pas si ce sont des doigts, une autre partie du corps ou un objet, je n’arrive pas à discerner. Tout ce que je sais c’est que c’est bon. Arrivé tout en haut de la cuisse, le mouvement stoppe puis reprend entre mes lèvres, de haut en bas. C’est doux et chaud. Les mouvements se prolongent et s’attardent sur mon clitoris. On dirait des baisers... je lâche un soupire en pensant distinguer le mouvement d’une langue qui tourne autour de mon petit bouton avant de se perdre entre mes lèvres. Je sens alors quelque chose de dur et d’un peu froid entrer en moi. C’est plutôt gros et son passage se fait sentir. Je me mords les lèvres pour ne pas gémir. L’objet s’immisce en moi avant de repartir, puis de recommencer son mouvement encore et encore. Je sens toujours la stimulation sur mon clitoris en même temps. Derrière moi, il bouge enfin et descend une main pour la passer sous mon haut puis la remonte sur mes seins. De l’autre il maintient fermement mon corps au niveau du ventre. Il pince mon téton de ses doigts et je sens déjà mon orgasme venir. J’ai envie de le retenir pour faire durer un peu plus ce moment intense mais je n’y arrive pas. Mon corps se raidit alors entièrement pendant que je gémis de plaisir. Il me sert plus fort attendant que mon corps se relâche. Haletante après ce plaisir intense, je sens l’objet ressortir et la présence sous la table disparaître sans un bruit.

Wahou, c’était quelque chose cet orgasme ! À peine remise de mes émotions, il descend sa main qui était sur mon ventre pour la glisser entre mes cuisses et prendre le relai avec ses doigts. Je les sens sur mon clitoris. À l’extérieur de mes petites lèvres, le long de ma fente. Son autre main n’a pas lâché mon sein, qu’il malaxe doucement. Je sens tous ses doigts caresser ma chatte. J’ai très envie de lui. Mais il retire sa main, la pose sur la table à côté de mon assiette. Un peu interloquée de le voir s’arrêter déjà alors qu’il avait relancé les hostilités immédiatement, je trépigne sous la table de frustration. Il attend encore un peu avant de saisir mon couteau. Peut-être a-t-il faim ? Mais il se désintéresse de mon assiette et redescend sa main sous la table, le manche en argent du couteau bien en avant. Il me semblait bien que ces couverts n’étaient pas très pratiques pour manger tellement ils étaient gros, je comprends maintenant pourquoi. Il n’y a donc que moi qui pense encore que cela est un dîner. Je sens bientôt le métal froid sur mon sexe, sursautant à nouveau au premier contact. Le mouvement est précis, il suit l’intérieur de mes lèvres de haut en bas. J’apprivoise ce nouveau jouet. Mes hanches se laissent aller à son contact. Il me dit de regarder en face, c’est au tour d’un autre invité de recevoir du plaisir. À quoi a-t-il droit ? Des mains en action pour une bonne branlette, un jouet lui aussi, une bouche le suçant goulûment ? Je ne peux m’empêcher d’imaginer ce qu’il se passe sous la table en regardant ses yeux se remplir de bonheur. Avec ce morceau de métal et ces sensations, mon imaginaire bouillonne et mes sens sont en éveil. Quand il entre en moi, c’est encore meilleur. Même s’il s’est réchauffé à mon contact, il est doux et lisse et encore un peu frais. C’est une sensation encore différente et je me concentre dessus pour la décrypter. Les mouvements sont rapides et sa main quitte mon sein pour rejoindre mon clitoris. C’est exactement ce dont j’avais besoin. Il me fait relever un genou et le cale contre la table pour avoir un meilleur angle et continue sa double stimulation. À un moment il s’arrête, enlève le manche du couteau très doucement et le fait réapparaitre au-dessus de la table. Il vient alors me le mettre dans la bouche pour que je le suce, ce que je m’applique à faire avec délectation, découvrant mon goût. Au même moment, je suis soudain surprise de sentir quelque chose de chaud entrer à nouveau en moi. Ce n’est pas sa main qui est restée sur mon clitoris, alors qu’est-ce que c’est. En regardant autour de moi, je remarque les visages remplis d’extase de chacun des invités. Les conversations se sont tues, remplacées par des gémissements se couvrants les uns les autres. Tous les corps sont en état de transe, comme une orgie dont on ne percevrait que les émotions sans en distinguer la cause exacte. Je m’abandonne alors à cette ambiance orgasmique, n’essayant même plus de comprendre ce qui entre en moi. Je me concentre uniquement sur les sensations, la chaleur, les picotements, les frissons, ce plaisir qui inonde tout mon corps par vagues. Encore et encore…

Rédigé par :
Aziadée
facebook-share-button

Pourraient vous intéresser

Hors série - Tête à tête improvisé

Retrouve les détails de l'épisode "tête à tête improvisé" et écoute-le.

C'est quoi l'épanouissement sexuel ?

L’épanouissement sexuel c’est le grand sujet un peu partout, le graal que tout le monde recherche. Mais au fait, ça correspond à quoi exactement? Attention aux injonctions qui pourraient se cacher derrière tout ça. On décrypte ensemble.
June 16, 2021

Viens développer ton imaginaire érotique en t’abonnant à nos audios 

REJOINS

LE

MOUVEMENT

rejoins-nous!